La
NOUVELLE
Jeannette

La reprise

.2015

En décembre 2013, la décision du Tribunal de commerce tombe, la Biscuiterie Jeannette est placée en liquidation judiciaire. S’ensuivent de longs mois de lutte. Il n’est pas question d’abandonner les outils de production. Une vingtaine d’anciens salariés sur les 37 que compte la biscuiterie, décide d’occuper les locaux. C’est la solidarité entre salariés et cette volonté qui interpellent certains repreneurs dont Georges Viana, entrepreneur expérimenté dans les projets difficiles d’entreprises. Le 24 novembre 2014, son projet est retenu. Un soulagement pour les salariés, la région caennaise et tous les gourmands. Il s’agit de sauver un savoir-faire ancestral, de plus de 150 ans.

Un financement de projet participatif est lancé, il permet à tout un chacun de soutenir un projet de développement ou de reprise d’une activité pour une entreprise locale. L’enjeu économique est aussi social car des emplois sont menacés. Le succès de cette opération ne se fait pas attendre, plus de 2.000 personnes se portent contributeurs et plus de 150 deviennent actionnaires. Les banques et entreprises de tous secteurs ont aussi soutenu le projet permettant d’avoir un budget suffisant pour obtenir un atelier de fabrication et acheter les machines nécessaires à la reprise d’activité. De nombreuses recettes ont été élaborées avec la participation bénévole de Philippe Parc, Meilleur Ouvrier de France et Champion du monde des Métiers du dessert. C’est grâce à cet élan de solidarité, à vous tous, que la Madeleine Jeannette peut revivre pour le bonheur des petits et des grands. Aujourd’hui c’est une tonne de madeleines qui est produite par jour dans notre atelier.